Premier degré

Le premier degré est la base de l’école. 

Dans un cadre isolé, il constitue un passage obligé vers les années supérieures. 

Les professeurs en sont conscients et mettent un point d’honneur à veiller à l’intégration de tous les élèves provenant des différentes écoles primaires des environs.
Un sens réel de l’accueil, d’écoute attentive, de réel intérêt du bien-être de ces jeunes ados sont les atouts de ces professeurs.
L’apprentissage de qualité permet aux professeurs de déceler rapidement les lacunes et d’y remédier aussitôt.
Finalement au bout d’un cycle dans le premier degré, l’élève est orienté vers la section ou l’option dans laquelle il s’épanouira au mieux.
Quelques particularités pratiques 
Il existe une coordinatrice du premier degré (Mme Lacroix) qui suit individuellement les élèves d’un point de vue pédagogique (méthode de travail, …).
Les problèmes disciplinaires sont traités par les professeurs et éducateurs soutenus par un préfet de discipline (M.Histas).
Les élèves qui le souhaitent peuvent aussi rencontrer Mme Stevens qui a suivi une formation de coaching scolaire (Problèmes liés de près ou de loin à la scolarité) ou Madame Lacroix.
Le PMS est aussi un partenaire important tant pour l’orientation des élèves que pour le soutien qu’il peut leur apporter sur le plan moral.
Le PMS, les professeurs et Madame Stevens organisent au cours de l’année diverses activités pour aider chaque élève à définir son projet de vie et à réfléchir sur sa santé (lutte contre le tabagisme/ promotion de l’activité sportive et de la bonne alimentation (bougermanger) / meilleure connaissance de son corps (adolescence dans tous les sens) )
Les élèves de première se voient attribuer un parrain, élève de 4e, 5e ou 6e année qui les accompagnera tout au long de l’année (une activité/mois) dans leur connaissance de l’école.
Il est à noter aussi que les élèves ont presque tous leurs cours dans leur classe (bâtiment Archimède) et que ce sont les professeurs qui se déplacent.
La cour de récréation devant le bâtiment Archimède est réservée aux élèves du premier degré à l’exclusion de tout autre. Les élèves descendent en rang au restaurant à 12h30 : il y a donc peu de contact entre les élèves du D1 et les autres.
Les parcours au premier degré
Le premier degré s’inscrit dans le continuum avec l’école primaire pour former avec elle l’école du fondement.
Les trois parcours pour franchir le premier degré existent à l’institut St Joseph :
1.    Le premier degré commun :
Il permet aux élèves, qui ont obtenu le CEB (Certificat d’enseignement de base), d’acquérir les compétences socles (C-14) et d’obtenir ainsi le CE-1D (Certificat d’étude du premier degré) qui leur ouvrira les portes du deuxième degré.
Dans cette formation, la grille horaire est la même pour tous les élèves : l’orientation est reportée au deuxième degré.
Ce premier degré est normalement réalisé en deux ans.
Si l’élève éprouve des difficultés, il peut profiter de cours de rattrapages en langues, français, mathématiques et en cours d’immersion (Sciences et EDM)
2.    Les années supplémentaires : 1S et 2 S

Certains élèves devront suivre une année supplémentaire pour atteindre le niveau de compétence requis (C-14) pour obtenir le CE1D (Certificat d’Etudes du premier degré.

Au cours de la première année de soutien (1S), l’élève approfondira les matières non comprises en 1ière. Ils suivront les cours avec les élèves de deuxième année, mais seront suivis individuellement par un Plan Individuel d’Accompagnement (PIA) et leurs activités au choix seront remplacées par des heures de remédiation en Français, mathématique et langue.

De même, si à la fin de la deuxième année, l’élève n’a pas obtenu son CE1D, des renforcements dans les branches en échec (Français, mathématiques, langues) remplaceront les activités complémentaires.

La 1S peut être l’occasion pour certains élèves (qui ont fait une 1 diff ou 1 C à l’ISJC) de renforcer les apprentissages de base (Français, math, EDM, …) par une formation plus pratique, cela faisant suite à un processus de réflexion entre professeurs, élèves et parents.

Le premier degré se fait en maximum trois ans
3.    Le premier degré différencié :
Il permet aux élèves qui n’ont pas obtenu le CEB de l’obtenir en 1 ou 2an(s) avant d’intégrer le premier degré commun ou la 3P (après 2diff)
Les élèves de 1S, 2S, 1Diff, 2Diff et les élèves en difficulté font l’objet d’un suivi sous forme de Plan Individuel d’Accompagnement. Celui-ci leur fixe des objectifs précis à atteindre pour progresser.