Témoignage de Emilien Vismara sorti en 2018
Je m’appelle Emilien Vismara, j’ai 22 ans et je suis un pur produit de l’Institut Saint- Joseph. En effet j’y ai réalisé l’intégralité de mes études secondaires en … 9 ans.
Je suis arrivé à l’Institut en première année. J’étais un peu perdu en sortant d’une petite école de village. Ce ne fut pas facile de m’intégrer tout de suite, bien que je garde de bons souvenirs de mes professeurs qui étaient accueillants tels Mr Lambert, professeur de techno ou ma titulaire et prof de latin. Certains m’ont laissé des souvenirs différents comme Mme Delforno professeur de mathématique, une matière complexe pour moi.
Lors de ma deuxième année, j’ai choisi l’option scientifique, un domaine qui m’intriguait mais, finalement, ne me convenait pas assez pour en faire mon avenir.
Suite à un manque de travail j’ai doublé cette année mais, après m’être ressaisi, et l’avoir réussie, je suis parti en troisième technique dans l’option électromécanique, une branche bien plus dans mon domaine de prédilection et où les langues était moins présentes, (quelque choses que je regrette aujourd’hui). Cette troisième année m’a permis de découvrir beaucoup de choses et faire la connaissance de quelques professeurs et éducateurs bien sympathiques. Je me souviens de nos cours pratiques de mécanique sur les machines-outils avec Mr Chiaradia qui criait à tout bout de champ ou encore de monsieur Vossen, droit comme une canne. Il savait se faire respecter mais aussi nous terrifier.
Néanmoins c’est à partir de la quatrième que j’ai lié de vrais liens d’amitié et que l’école a commencé à vraiment me plaire. Les cours étaient pour la plupart passionnants bien que, à ce moment, les choses n’étaient pas encore sûres pour moi. Mes passions, mes goûts et mes envies étaient plus déterminés mais je n’étais pas certain de ce que je voulais faire après.
En cinquième les cours se sont plus orientés vers la théorie et nous projetaient plus vers des études supérieures, avenir qui n’était pas fait pour moi. Malgré certains cours intéressants, je n’avais pas la volonté de continuer en technique de qualification. J’ai alors doublé pour aller en professionnel. Les matières enseignées étaient différentes mais pas pour me déplaire. Cela me permit d’élargir mes connaissances et de développer mon champ de compétences lors des cours pratiques ou en participant également à des stages. Les professeurs de ces dernières années étaient avenants et c’était un plaisir d’avoir cours avec eux. Mr Lambot qui était intransigeant sur les connaissances théoriques ou Mr Pierard qui savait transmettre sa passion pour notre langue, également Mme Devigne dont les matières me passionnaient. Bien courageuse de venir nous donner cours ! Et Mr Vanhuysse nous guidant sur le bon chemin. Nous avions beaucoup de liberté et c’est avec amusement que je me remémore les voyages de fin d’année auxquels j’ai participé avec les amis découvrant Milan, Turin, Barcelone, … tous ces musées mais également de chouettes soirées.
Mon diplôme de sixième dans la poche, j’ai consacré encore une année à l’école en septième maintenance industrielle me permettant de me perfectionner. Au cours de cette année, j’ai effectué des stages dans le secteur de la maintenance industrielle dans l’usine Polyone d’Assesse. Cette expérience m’a vraiment plu, j’avais le projet de rentrer là-bas à la fin de l’année mais l’entreprise n’ayant aucun poste à pourvoir, je me retrouvai face à un choix : postuler aux chemins de fer, une passion de longue date, mais je ne me voyais pas entrer à la S.N.C.B. dans l’immédiat pour y faire toute ma carrière ou, alors, trouver une autre entreprise attrayante.
C’est ainsi que grâce à un ami j’ai postulé à Walibi Belgium au service de la maintenance des attractions, un domaine peu commun. Ayant toujours apprécié les parcs d’attractions, je vais y travailler avec grand plaisir dans une ambiance incroyable rappelant un peu l’école.
Tout cela, mes choix, mes erreurs et mes échecs, m’a permis de grandir et d’être ce que je suis aujourd’hui. J’ai acquis des connaissances et appris beaucoup de choses. J’ai pu rencontrer et connaître les personnes qui m’entourent et j’ai trouvé un métier qui me plaît. En résumé, j’ai pu entrer dans la vie active correctement.
Tout cela s’est terminé il y a un an seulement mais cette époque me semble déjà si loin, une expérience que je conseille à tous, agréable et pleine d’insouciance, Que de bons moments avons-nous passés !
Emilien

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *