Témoignage Noémie Adam sortie en 2005, architecte
 
Je m’appelle Noémie Adam, je suis née le 1 mai 1987. Originaire de Durnal, j’habite maintenant dans le village natal de mon papa à Vonêche. Un magnifique petit village de campagne où j’ai pu réaliser mes plus beaux rêves, rencontrer mon compagnon Michaël il y a 16 ans, avoir 2 petites filles Sarah (6 ans) et Eléana (3 ans) et aussi construire la maison que j’avais moi-même dessiné.
Alors Saint Jo pourquoi ? Mon grand frère Jérémy y était et ma meilleure amie, Céline Grandjean, y allait et puis il y avait une option dessin de construction. Depuis l’âge de 8 ans je rêvais de dessiner des maisons, ma motivation pour le dessin technique m’a même poussé à prendre l’option électromécanique en 2ème  secondaire, tout ça pour avoir quelques petites heures de dessin technique sur l’année. Cette option n’est pas très prisée par le sexe féminin, je me suis donc retrouvée la seule fille au milieu d’une petite vingtaine de garçons. Il paraît que ça m’a un peu forgé le caractère…  De nombreux souvenirs de cette année, les quelques journées à l’atelier en salopette de travail, à tester la soudure, plier des tôles, ce n’était pas ma vocation, mais cela m’a plu de découvrir des travaux souvent réservés aux garçons. Un autre souvenir, celui de Monsieur Dekoninck, qui gardait un œil sur nous pendant qu’il allait dans une autre classe (un peu perturbant mais qu’est ce qu’on a bien ri avec lui)
L’année suivante, Audrey Denée est venue me rejoindre dans l’option dessin de construction et nous étions regroupées avec une option sciences pour les cours généraux, nous étions donc plus de filles en classe. Cette année m’a conforté dans mon idée de vouloir devenir Architecte. Les cours de Monsieur Halin et Monsieur Bricourt me passionnaient et oui …. même la résistance des matériaux.
Mais en fin de 4ème arrive la grande question, pas de 5ème  ni de 6ème  année en transition pour continuer… que faire ? Je me pose 1000 questions car je me plais super bien à Saint Jo mais j’ai peur que les techniques de qualification ne soient trop faibles pour pouvoir poursuivre en architecture après. Je décide donc de quitter Saint Jo pour poursuivre en technique de transition, mais à 3 jours de la rentrée, au moment d’aller chercher le matériel demandé par le nouvel établissement scolaire choisi, je change d’avis. Quelle surprise pour les professeurs assurant la permanence des inscriptions à la veille de la rentrée de me voir arriver pour m’inscrire en 5TQ DSCO.
Deux années en Technique de qualification, beaucoup d’heures d’option qui m’ont permis de m’épanouir pleinement dans mes études car je faisais ce que j’aimais. Avec des professeurs conscients de mon souhait de vouloir poursuivre des études supérieures et qui nous poussaient toujours vers le haut. Je ne les remercierais jamais assez. J’ai eu la chance de réussir ma qualification et d’obtenir le prix du jury lors de la présentation de celle-ci.
Un encouragement important pour la suite de mes études.
A la suite, j’ai poursuivi mes études en architecture à Saint Luc Liège et je suis diplômée architecte depuis 2011.
Les bases reçues dans l’enseignement secondaire même si c’était en qualification m’ont permis de réussir des études de type universitaire et je pense que c’est important de le souligner.
Depuis 2011 je suis architecte, quelques années comme indépendante puis 2 ans comme fonctionnaire à la province de Namur avant de décider en février  2019 de m’associer avec 2 amis architectes. Et nous avons créé le bureau Leaf architectes à Beauraing.
Je voudrais dire merci à tous les professeurs pour leur soutien, leur patience et leurs encouragements tout au long de mes études. Je voudrais également encourager tous les étudiants et futurs étudiant à poursuivre leurs rêves et surtout aller de l’avant. Parce que quand on veut y arriver, on peut le faire.

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *