Havelange Charles

Témoignage de Charles Havelange sorti 1996.
Charles est ingénieur des constructions et collabore avec un des meilleurs bureaux d’études européens dans le domaine, le bureau d’études Greisch à Angleur.
Déjà vingt-trois ans que j’ai quitté l’école, mais je garde des souvenirs très précis de ces six années de secondaire. Tout d’abord l’inquiétude, quand on vient de la petite école de Natoye et qu’on arrive dans cette grande institution. Puis très vite, les premiers liens d’amitié avec les élèves de la 1ère « I ».
Avec la fin de la première, arrive le premier choix d’orientation. Je m’oriente déjà vers les sciences, au grand dam de mon professeur de latin de l’époque, le regretté Mr Cochart.
Les années passent et les choix d’option se précisent : maths, physique, chimie et langues.
Les sorties sur le temps de midi sont également autorisées… La (les) bière(s) enfilée(s) au « Copains d’abord » avec les amis de l’époque pèsera(ont) sur la rentabilité des labos de chimie qui avaient lieu en début d’après-midi (le jeudi si mes souvenirs sont bons).
Les professeurs qui m’ont le plus marqué à cette époque sont liés à mes options et sont au nombre de trois :
– Mr « Crocodile Dundee » Majot en Maths ;
– Mr de Bruyn en physique ;
– Mme Latour en chimie, pour la clarté de ses cours (ce qui n’était pas forcément le point fort des deux premiers !) et sa grande gentillesse.
S’il y a un point qui relie ces trois professeurs, c’est la passion qui les animait et qu’ils parvenaient à me transmettre. Je leur en suis aujourd’hui infiniment reconnaissant.
Vint la rhéto et le choix difficile des études supérieures. Après avoir hésité à suivre Christophe et Michael dans les études de pharmacie, je me suis lancé, avec Mathieu, dans les études d’ingénieur à Liège.
Après deux années de candi où j’ai pu approfondir les connaissances acquises à Saint-Jo, j’ai été très impressionné par les travaux de la liaison E40/E25 qui avaient lieu à l’époque et me suis spécialisé dans le domaine de la construction.
Le grand saut dans la vie professionnelle se fait en 2001 où j’ai la chance d’être engagé dans un bureau d’études bien connu de la région liégeoise.
Depuis lors, de nombreux chantiers se sont succédés. Loin de moi l’idée de tous les citer et de vous encombrer de chiffres et de statistiques. Voici juste quelques exemples, et des liens internet qui devraient satisfaire les plus curieux d’entre vous :
– Viaduc de Millau (https://www.leviaducdemillau.com/fr);
– Gare des Guillemins à Liège (https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Li%C3%A8ge-Guillemins);
– Stade Pierre Mauroy à Lille (https://www.youtube.com/watch?v=hty5QUzSfjo);
– La rénovation du stade Vélodrome à Marseille (https://www.youtube.com/watch?v=H7FHW8TTmcs).
Chaque chantier, au-delà des défis techniques et scientifiques qui sont évidemment très nombreux, représente aussi une aventure humaine où les rencontres sont nombreuses.
La passion des sciences et la richesse des rencontres sont deux choses que je retiens de mes « années Saint-Jo » et que j’ai la chance d’appliquer tous les jours dans ma vie professionnelle.
Je suis également président d’une coopérative citoyenne dans le domaine des énergies renouvelables. Nous avons mis en place et nous gérons un réseau de chaleur dans notre village, qui permet d’alimenter en chauffage et en eau chaude sanitaire une cinquantaine d’habitations, tout ça sur base de déchets de bois… Une autre aventure technique et humaine passionnante.
PS : un petit mot d’encouragement à Charles Packo, qui est en rhéto à Saint-Jo cette année et qui s’apprête à présenter son examen d’entrée…

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *