Ruwet Claire

Témoignage de Claire Ruwet sortie en 1985.
Claire Ruwet est licenciée en communication appliquée (IHECS). Elle travaille aujourd’hui comme professeur de français langue étrangère, est auteure et anime des ateliers d’écriture.
Avec l’école, la maison des jeunes d’Havelange et les mouvements de jeunesse ont jeté les bases de mon identité. Après mes études supérieures, j’ai été engagée à la JEC pour une plus grande participation des jeunes au sein des écoles. Ensuite, j’ai été active dans les secteurs de l’éducation permanente et du développement rural.
Au fil de mon parcours, par exemple, j’ai été animatrice pour Vie Féminine, j’ai lancé le service de garde pour enfants malades L’Ourson Enrhumé avec Les Arsouilles. J’ai aussi assumé la coordination du département sensibilisation pour l’O.N.G. Entraide et Fraternité.
Lorsque je suis devenue mère, j’ai commencé à écrire. Mes questionnements étaient en lien avec les origines africaines et européennes de mes enfants. J’avais trente-trois ans, l’âge auquel mon père est décédé. Ce besoin de transmission était vital pour moi. Un prix décerné par la Maison de la Francité m’a encouragée à chercher un éditeur pour Blanc foncé, récit qui sera publié en 2007. Puis, mon second livre, Mon présent est ailleurs, deviendra un spectacle produit par le Centre Culturel de Stavelot. Des romans ont suivi : La femme mosaïque et Du sang sur le couteau.
L’écriture constitue un des fils rouges de mon parcours. Depuis une dizaine d’années, je fais partie de la Table d’écriture littéraire de Marche-en-Famenne. D’autre part, j’anime des ateliers d’écriture ouverts à tous. Actuellement, ils ont lieu dans les bibliothèques de Libramont et de Marche-en-Famenne. Pour déverrouiller les plumes, je propose des consignes, tous genres littéraires confondus et j’assure une critique bienveillante au sein du groupe.
Selon moi, tout le monde peut écrire, chacun a un imaginaire ou un ressenti. Les voix et les voies sont multiples et je n’oppose pas l’écriture sur les réseaux sociaux à d’autres types d’écriture. J’aime associer des modes d’expression : écrire, conter, chanter… J’adore le jazz. Si vous voulez me retrouver sur Facebook, tapez Le chant des mots. C’est le nom de mon activité d’artiste.
En repensant à mon parcours à St Jo, je suis reconnaissante envers un professeur de français intérimaire, M. Luypaert, qui nous avait demandé de rédiger une nouvelle, ainsi qu’envers M. Liard pour son cours de dessin. Ils nous encourageaient à créer et à ouvrir notre propre voie. Dans le cadre de la Promotion Sociale, j’enseigne le français à des adultes d’origine étrangère et j’utilise au quotidien des croquis pour faire comprendre la langue à mes étudiants.
Les valeurs qui me tiennent à cœur actuellement sont celles du respect des autres cultures et de l’importance de la création artistique. Si je pouvais dire un mot aux élèves de St Jo d’aujourd’hui, je leur soufflerais d’ailleurs « Osez créer » !

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *