Simonet Marc

Au bout du fil du Canada avec Marc Simonet , 1985
Le choix de  Saint-Joseph ?
Mon père a étudié à St Joseph et me recommandait l’institut. De plus c’était à proximité de son travail et facile pour les transports avec lui matin et soir.
Choix de l’option présente à Saint-Joseph.
Le système de la première rénové a permis de directement déterminer ma prédisposition et mon goût pour les études techniques. L’option électromécanique étant l’idéal quand on aime aussi bien la mécanique que l’électricité. Cela donne une formation vraiment complète avec des notions qui servent encore aujourd’hui.
Quelques Souvenirs, anecdotes, …
Notre retraite à Orval en 4ème secondaire.
Durant une promenade méditative ; Je crois que je me souviendrai toujours du sérieux et ensuite de la panique d’André Guiot quand Alain Laloux a décidé de le poursuivre pour lui montrer une grenouille de fossé qu’il avait attrapé dans son mouchoir. Au grand merci d’Yvan Rodrigue d’avoir calmé le jeu… J
Un professeur ou éducateur qui t’a marqué et anecdotes
Tous ! Certains plus que d’autres et je ne voudrais froisser personne en ne faisant pas une liste exhaustive ;
Jean-Jacques Etienne ; Principalement en cours de dessin géométrique amélioré de leçons de morale
Bernard Desille ; Toujours à fredonner dans les couloirs en passant de classe en classe pour les présences
Raymond Matagne, André Guiot, Yvan Rodrigue…
André Dumortier ; Très bon aussi bien en approche humaine que dans les matières enseignées
Alain Alexandre et Jean Dumortier ; Tous 2 piliers aidants dans les projets de qualifications
Daniel Job ; Excellent de par sa sagesse, recul et diplomatie. Dévoué, en plus des maths il m’a beaucoup aidé aussi sur l’éveil en informatique.
Luc Bricourt ; Bien que Luc n’enseignait pas dans mon option, je me suis lié d’amitié avec lui au travers des cours d’informatiques optionnels offerts le mercredi après-midi par lui et Daniel Job.
Je suis resté très longtemps en contact avec Luc et passais régulièrement le voir avant qu’il ne déménage à Hamoir et que je commence à voyager trop loin.
Evènement qui t’a le plus marqué à St Jo …
La présentation de nos projets de qualification au Jury.
En fait tout le processus des projets de qualification est très formateur et en renforcement des cours suivis ensemble, les projets nous donnent le sens de la responsabilité et de l’accomplissement dans lesquels notre investissement personnel se mesure beaucoup plus concrètement.
Tes passions de l’époque : musique, sports, …
  • Guitare Classique, suspendue à la 9ème année de conservatoire, le niveau demandait trop d’heure de travail et en conflit avec mes études supérieures
  • Judo, suspendu à près la 15ème année quand j’ai commencé à voyager pour le travail et je me suis orienté vers d’autres sports. Je suis retourné 4 ans au Jiu-Jitsu avec mon fils 20 ans plus tard, c’était drôle.
Les liens d’amitiés noués ont-ils tenus ?
Oui, mais difficiles à entretenir à cause de la distance. Je suis en contact Facebook avec beaucoup d’entre-eux. Il y a quelques années, j’ai eu la visite à la maison (au Canada) d’André Collard quand il était de passage à Toronto, à cette époque il travaillait en Oklahoma – le monde est petit.
Ce qui a été le plus utile après le passage à St Jo
Pour les études supérieures
2 Choses primordiales ;
  • Apprendre à apprendre, l’apprentissage ne s’arrête pas à la fin des études, il ne fait que commencer.
  • Savoir établir un lien entre l’abstrait (théorie) et le concret (la pratique)
Pour la vie active
Beaucoup plus de choses utiles que je ne l’aurais imaginé à l’époque. Je crois que l’enseignement reçu au travers de beaucoup de nos professeurs était également chargé de bonnes valeurs et d’exemples à suivre.
Les valeurs transmises
  • La satisfaction du travail bien fait,
  • Politesse, respect, étique, morale, diplomatie…
  • Appréciation de la nature, je souligne ce point car St Joseph bénéficie d’un cadre extraordinaire.
Bien que facilement distrayant et pris pour acquit, le site est entouré de nature que l’on ‘absorbe’ sans s’en rendre compte. Ce n’est que plus tard une fois enfermé dans les bureaux de grandes villes que l’on peut en mesurer les vrais bénéfices.
Diplôme du supérieur ;
Graduat en électronique, Automation & Régulation
Boulot: quelques caractéristiques
Actuellement indépendant ;
Consultant exécutif au gouvernement fédéral du Canada
As-tu changé de travail au cours de ta carrière ;
Plusieurs fois
Au début de ma carrière, ma formation en électronique a débouché en télécommunications et réseaux de données à grande échelle, domaine dans lequel j’ai œuvré pendant plus de 25 ans à des postes différents dans plusieurs pays et dans les secteurs aussi bien publics que privés.
Dans les dernières années je me suis converti et j’ai repassé quelques certifications supplémentaires sur les standards de gestion pour me réorienter en gestion projet, gestion du changement, architecture d’entreprise, amélioration de processus et livraison de service en TI, télécom, centre de données, etc.
Hobby actuel
Hobby principal actuel – Aviation, nature et pêche.
Cela fait 20 ans que je suis pilote privé, j’ai passé les qualifications multi moteur et train rétractables, vol de nuit, et hydravion.
J’en suis à mon deuxième avion, ce dernier est un prototype 4 places monté avec les pièces de 2 avions Piper différents PA22 pour la cabine, fuselage et empennage et PA25 pour les ailes, le nez, moteur et hélice.
La relation avec St Jo est l’avantage d’avoir un avion de catégorie prototype car je peux tout faire moi-même (entretiens, remplacement, améliorations, etc).
Et donc la dernière grosse réalisation en 2014 était de convertir l’avion à roue de queue vers un hydravion amphibie : calculs de masse et centrage tridimensionnel, angles d’attaque et d’assiette, montage des flotteurs, les circuits électriques et hydrauliques des commandes, et ça vole …
Ce qui est le plus important pour toi
Ma formation reçue à l’école – c’est pour toute la vie.
En comparaison des études secondaires de mon fils à l’étranger, je me sens vraiment privilégié d’avoir pu faire des études à St-Joseph dans un programme qui m’a permis de directement mettre en pratique les notions assimilées. Je crois que c’est beaucoup plus facile de conserver une certaine motivation quand on peut concrétiser ce qui nous est enseigné.
Comment perçois-tu l’enseignement d’aujourd’hui
Les notions de base nécessaires restent toujours les mêmes (Langue, Math, physique, etc.)
Il y a beaucoup à faire, un énorme travail de fond.
Je crois que le système ‘Charlemagne’ est révolu. Il est grand temps de se concentrer à développer des méthodes plus directes, adaptées et efficaces pour chaque individu et personnalité. S’asseoir sur un banc à écouter des monologues pendant 8hr par jour ne me parait plus vraiment adapté de nos jours. Nous bénéficions de technologies qui pourraient amener notre système d’enseignement à un bien autre niveau et il faut travailler à développer ces applications interactives dynamiques.
Aussi, dans les langues par exemple, aucun enfant de 2ans n’apprend à parler une langue en apprenant le vocabulaire et la grammaire par cœur. J’ai toujours été ‘passable’ aux cours de langues grâce à ma bonne mémoire et pourtant maintenant j’en parle 4 couramment, pourtant je n’ai jamais pris de cours pour la 4ème (Portugais).
En mutation en relation avec les exigences actuelles de la société
La diversification des matières approfondies s’amplifie exponentiellement. Chaque nouvelle invention est sujette à de multiples applications dans l’industrie et ses ramifications peuvent devenir une matière spécifique très approfondie. Par exemple mon cours de télécom était un cours d’une heure/semaine en électronique en 1988. Maintenant il fait l’objet d’un graduat spécialisé au complet de par sa complexité dans les techniques de transmission et niveaux d’encapsulation.
Aussi, l’évolution de la société actuelle s’accélère avec l’hyper-connectivité et l’habitude de réponse quasi instantanée. Ceci va poser des défis et changements majeurs dans le monde du travail futur, de par sa nature plus complexe, sa forme diversifiée et sa géographie agrandie. Nos jeunes sont déjà plus habitués et adaptés que nous au travers des outils que nous avons développés et mis en place. Les prochaines étapes se feront certainement par eux.
En accord avec les souhaits du monde du travail
Il devient difficile d’adapter des formations qui peuvent envisager l’évolution de chacune des ramifications en cours de développement.
Je crois qu’apprendre à apprendre reste le principe fondamental, ainsi qu’éveiller la curiosité et s’intéresser à l’entretenir constamment, tout en développant des méthodes d’apprentissage interactif dynamique et adapté pour les nouvelles matières à assimiler.
Famille
Remarié en 2017;  Epouse : Karine
1 Fils, John – 20 ans
1 Belle-fille, Clarisse – 21 ans
Et encore une fois – merci à vous tous pour le bagage d’éducation et d’enseignement que vous m’avez laissé, j’espère que mon témoignage peut vous en démontrer sa portée.
Bien cordialement,
Marc Simonet

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *