Devos Jodie

Témoignage de Jodie Devos sortie en 2006.
Jodie Devos pratique l’art lyrique. Deuxième Prix du Concours Reine Elisabeth de Belgique, Prix du Public, elle donne des récitals et des concerts dans le monde entier.J’aime chanter depuis l’âge de 11 ans.
Après une scolarité dans l’enseignement secondaire à Neufchâteau, je me suis inscrite à Saint Joseph au troisième degré en arts d’expression-langue2 ainsi qu’à l’ internat. Disposant de latitudes horaires à l’école, j’ai pu fréquenter le Conservatoire de Ciney, particulièrement la classe de Madame Françoise Viatour.
De mon passage à St Jo, je me souviens de l’option Arts d’Expression où Madame Julie Diez, mon professeur de théâtre, a monté avec nous la pièce Les Dix Petits Nègres d’Agatha Christie. L’expérience des planches et du travail « en bande » m’ont marquée. Aujourd’hui, je suis sur scène « comme à la maison ». De ce temps-là, j’ai gardé des contacts avec Elisa Engels, une élève qui m’a bien accueillie à mon arrivée dans le monde inconnu de Ciney, ainsi qu’avec Thomas Mansion, devenu un fan.
Diplômée ensuite de l’IMEP de Namur, j’ai obtenu en 2013 un Master of Art à la Royal Academy of Music à Londres . Mais le tournant de ma vie professionnelle est arrivé en 2014 lorsque j’ai obtenu le 2° Prix du Concours Reine Elisabeth de Belgique en chant lyrique. Un vrai tremplin vers une carrière en France où je vis aujourd’hui et des concerts à New York, en Inde, au Brésil, au Canada….
Mon actualité ? Je viens d’enregistrer mon premier disque studio avec un grand orchestre, le Münchner Rundfunkorchester, sous la direction de Laurent Campellone: un choix d’œuvres majeures d’Offenbach pour la soprano colorature que je suis. Ceci pour le bi-centenaire d’Offenbach.
Mon agenda est chargé en 2019. J’ai chanté le rôle de Blondchen dernièrement à l’Opéra de Monte-Carlo dans l’Enlèvement au Sérail de Mozart et j’enchaine directement à l’Opéra de Paris dans la Flûte Enchantée de Mozart également, j’y chanterai le fameux rôle de la Reine de la Nuit.
En quoi consiste une journée type de travail ? Quand je suis en phase de préparation d’un rôle, je travaille six heures par jour avec le metteur en scène sur le plateau et les autres artistes. Il y a le travail de coaching en allemand pour certains rôles, le travail sur la voix et la recherche de mélodies avec piano. C’est un peu comme faire ses devoirs à la maison quand on est pas sur le terrain.
Je n’ai pas de musiciens qui me passionnent plus que d’autres, j’admire des artistes tels que Jonas Kauffmann ou Lisette Oropesa. Mais je ne suis pas vraiment fan de qui que ce soit. J’écoute beaucoup de choses différentes. Quand on est chanteuse classique, difficile de franchir la barrière vers la variété, mais j’aime le franchir de temps à autre quand je sais que le public y sera réceptif. Que ça soit la variété française ou la pop anglosaxonne, ça me plait de me l’approprier et de l’offrir à un public plus classique.
Un message aux jeunes qui s’intéressent à la musique ou aux arts de la scène et qui doutent de leurs compétences ? Foncez, donnez-vous les moyens, et s’il y a des échecs, sachez rebondir, ne laissez jamais tomber

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *