Ledent Séverine

Interview de Séverine Ledent sortie en 1998.
Bonjour, je m’appelle Sévrine Ledent. Après avoir été en maternelle, en primaire et en secondaire à Saint-Joseph, je suis sortie en 1998, voilà 20 ans ! Quels sont tes meilleurs souvenirs de ton passage à l’école ? Tout d’abord, le voyage en Cévennes en 3ème rénové avec Mutien-Marie Gilmard, nous étions un très chouette groupe classe et notre titulaire nous a emmenés un long week-end dans une maison de foyer de jeunes. Ensuite, les voyages Eurodyssée dès la 3ème rénové à Bergame en Italie, à Mogadouro au Portugal, en Finlande et à Budapest en Hongrie. Et enfin, pour moi St Jo, c’est beaucoup de liens, un beau cadre et pas mal de liberté.
À ta sortie, quelle formation as-tu entamée ?
J’ai fait un an de kiné à Bruxelles et puis 3 ans à l’école normale à Champion en institutrice primaire. J’ai, durant mes études, réalisé des stages à St Jo.
Où as-tu alors été enseigner ?
J’ai travaillé comme intérimaire à Havelange et j’ai fait différents intérims dont un à Saint-Jo pour remplacer monsieur Lambert en professionnel. J’ai alors été fixée à mi-temps à Havelange en 2004. Durant ces années, je me suis mariée (avec un ancien de Saint-Jo), nous nous sommes installés à Gesves et nous avons eu 2 enfants.
Mais vous n’êtes pas restée dans notre région !
Non, en 2008, nous sommes partis pour 3 ans à Singapour pour le travail de mon mari, il a été installer une unité de production. À notre départ, l’aînée avait 3 ans et l’autre 10 mois. C’est une très belle parenthèse dans la vie sur le plan personnel, on quitte le confort du Condroz et il faut faire des efforts d’adaptation (j’ai suivi des cours d’anglais) et sur le plan découverte, découverte d’un coin du monde que l’on ne connaît pas. Là-bas, je n’ai pas travaillé. À mi-course, j’ai fait partie de l’association belge pour organiser des événements pour les enfants et les familles. Durant ces années, nous avons visité l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Cambodge, l’Indonésie (Bali, …), Hong Kong, … Nous avons eu notre 3ème enfant, là-bas, cela n’a pas posé problème, car Singapour c’est « la Suisse » de l’Asie, très propre et tout confort. Nous étions très centrés sur la famille, nous avons fait des connaissances surtout des couples mixtes, c’est-à-dire un de Singapour et l’autre expatrié (un hollandais, un allemand, …)
Quand nous sommes rentrés, l’aînée est revenue chez elle. Quand on me demande si je veux y retourner, pour moi bien sûr, mais avec les enfants j’hésiterais … En Belgique, j’ai retrouvé mon emploi à Havelange et nous avons réalisé durant 2 ans et demi une grosse rénovation de la maison.
Merci beaucoup pour ce témoignage, Sévrine!

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *