Chapelier Amélie

Témoignage d’Amélie Chapelier sortie en 1994
Amélie Chapelier, Cinacienne d’origine, gère avec son mari le restaurant L’insolite Burger Gourmet situé à Marche-en-Famenne. J’ai fait toutes mes années secondaires à St Jo. Mes parents avaient une entreprise d’électricité à Ciney, les Etablissements Chapelier, créée par mes grands-parents. Après des temps un peu difficiles, mon papa a poursuivi son travail au service de la société d’un de ses anciens ouvriers tandis que ma maman – qui avait toujours eu un goût pour le livre- décidait de reprendre une librairie à Marche-en-Famenne. Je suis arrivée à Marche en 1991 et j’ai achevé mon troisième degré en faisant la navette jusqu’à Ciney.
Après mes études secondaires en sciences économiques-langues, j’ai réussi un BAC en comptabilité-langues à Ste Marie à Liège. La société Hody Quincaillerie m’a proposé un emploi après mon stage, mais j’ai préféré être d’abord l’employée de ma maman dans la librairie puis suis devenue indépendante après quelques années dans cette librairie. De ce premier parcours professionnel de 20 ans de librairie, je garde d’excellents souvenirs. J’ai toujours aimé le contact avec les gens et tentais d’être à l’écoute de tous. J’ai encore des frissons quand je repense à tous ces moments forts partagés avec tant de personnes différentes ou même les familles, une fois certaines personnes décédées. Aujourd’hui encore, les Marchois m’appellent affectueusement la Libraire. Le monde de la presse connaissant des temps difficiles, le bail de la librairie prenant fin, ce fut l’occasion de tenter un nouveau défi avec mon mari, cuisinier au restaurant Les Pieds dans le Plat à Marenne. Après ces 20 années, je tente aujourd’hui avec mon mari-cuisinier l’aventure de la gestion d’un restaurant spécialisé dans le burger de qualité, l’Insolite Burger Gourmet. Nous sommes ouverts depuis quelques mois en plein centre de Marche, pas loin de l’église, précisément là où se trouvait la librairie dans laquelle nous avons dû faire d’énormes travaux de rénovation.
Nous avons la volonté de cuisiner avec des produits de la région : viandes (venant de Ciney !), fromages, salades, légumes, frites fraîches, pain maison …. Nous privilégions les circuits courts. Les recettes sont pensées par mon mari et leurs dénominations sont en lien avec des lieux de visite situés en ville. On arrive au comptoir près de moi et on passe commande avant d’être informés par un buzzer que tout est prêt. J’adore faire l’accueil des gens et fais tout pour que chacun se sente bien, des enfants aux personnes plus âgées…. Il faut croire qu’on est bien partis puisqu’on sera au Petit Futé 2020.
J’ai en tout cas maintenant un lieu pour accueillir tous les copains et copines de ma classe. Nous continuons à nous voir 25 ans après avec une fidélité et une amitié réelles. Dès notre sortie des études à St Jo, nous avons pris l’habitude de nous retrouver une fois par an fin juin au San Marino à Ciney, puis on va danser ensemble. A dix ans de sortie, on a loué un gîte du vendredi soir au dimanche soir et on a fait des activités à Durbuy Aventure, nos partenaires et enfants étant « autorisés » à nous rejoindre le samedi ! Et là à 25 ans de sortie, on a le projet de se revoir. Sans parler des voyages entre filles qu’on a faits en Andalousie ou à Lisbonne avec mes meilleures amies, Mélanie Buffet, devenue criminologue, Mélanie Lucy, policière, et Stéphanie Marée, qui travaille dans une banque. On a vraiment la joie de revoir la classe chaque année : Dominique Jullien, Vincent Lambotte, Christophe Abraham, Franck Roy, Virginie Lambeaux, Vinciane de Francken, Olivier Didion, Dolores Beguin , Olivier Hastir….
Si vous passez par Marche, je me ferai une joie de vous accueillir avec joie et sourires, les sourires de mes années à St Jo et de tous les moments d’amitié qui peuvent se vivre longtemps après des années dans le secondaire !

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *