Bertens Marie-Danielle & Vincent De Keersmaeker

JOUR J-96 : Témoignage de Marie-Danielle Bertens et Vincent De Keersmaeke sortis en 1998.
Marie-Danielle Bertens et Vincent De Keersmaeker sont sortis ensemble … à et de Saint -Jo!
En juin 1999 (eh oui!), naissait leur fils François De Keersmaeker, lui-même diplômé Saint-Jo en 2016. « Pour nous, Saint-Joseph a clairement marqué nos vies puisque c’est là que nous nous sommes rencontrés. »
Marie-Danielle : « Je suis arrivée à Saint-Joseph après avoir fait mes maternelles et mes primaires dans la petite école des Moussaillons. Ce dont je me souviens c’est que, pour nous qui venions de cette petite école où nous étions 5 élèves en 6ème primaire, arriver dans cette grande cour était très impressionnant. »

Vincent
: « Rien d’impressionnant donc pour moi, cette entrée en 1ère humanités, étant donné que j’étais à Saint-Joseph depuis toujours. Cette année a été marquée, en ce qui me concerne, par un concours de celui qui se fera sortir le plus rapidement….et j’ai gagné ! Même pas 30 secondes avant que le prof de latin ne me mette à la porte… »
Par la suite, nous avons tous les 2 choisi l’option sciences-langues. C’est d’ailleurs grâce à cela que nous sommes ensemble puisque tout a démarré lors d’un voyage à la Villette avec les cours de bio.
Cette relation nous a valu pas mal de remarques de la part des éducateurs et notamment Mr Votion qui a dû nous dire « distance cravate » un bon millier de fois…
Vincent : « Durant mes années Saint-Jo, je dois bien dire que ce qui occupait la majorité de mon temps, c’était le foot. Je suis mordu depuis tout petit. J’ai eu l’occasion de jouer à un assez bon niveau, ce qui m’a d’ailleurs valu quelques rendez-vous avec le directeur de l’époque pour la mise en place de plans de travail, vu que je ne consacrais pas beaucoup de temps à l’étude. Il faut savoir qu’à l’époque, je me rendais 4x par semaine à Wavre pour les entraînements et les matchs.
Après Saint-Jo, j’ai commencé l’informatique à l’IESN à Namur mais sans trop de succès… j’ai donc décidé de me réorienter vers le marketing, ce qui m’a beaucoup mieux réussi.
Diplômé de marketing, j’ai travaillé pendant 1 an et demi à la Fortis Banque à Ixelles avant d’avoir la chance de pouvoir revenir à Ciney à la CBC Banque. Depuis un an, j’ai rejoint le siège central à Namur où je fais partie de l’équipe CBC Live.
Le foot fait toujours partie de ma vie mais l’âge avançant, j’ai décidé de raccrocher les crampons depuis quelque temps. Je suis toujours un grand adepte de sport. Aujourd’hui, c’est plus diversifié : squash, course à pied, VTT, trail et raid en tout genre. »
MDB : « Pour ma part, hormis la rencontre avec Vincent, mes années Saint-Jo ont surtout été marquées par l’Eurodyssée. J’ai eu l’occasion d’y participer à 3 reprises : Belfast, Mogadouro et Thessalonique. Ces voyages m’ont permis de rencontrer d’autres cultures, d’autres modes de vie et de passer des moments inoubliables. J’ai – pendant plusieurs années – gardé contact avec mes correspondants mais la distance et le temps qui passe ont fini par nous éloigner.
Après ces années Saint-Jo, j’ai commencé les candis en Droit à Namur et ensuite, j’ai poursuivi par la licence en criminologie à l’UCL.
Je n’ai malheureusement pas pu trouver de boulot dans mon secteur mais je travaille depuis presque 12 ans chez Randstadgroup. Je m’occupe du secteur des titres-services. Le public que je rencontre est majoritairement peu qualifié et c’est réellement une fierté de permettre à ces personnes de pouvoir trouver de l’emploi et d’avoir une meilleure qualité de vie. Je m’occupe également de donner certaines formations à nos aide-ménagères. Ce petit volet « pédagogique » est vraiment quelque chose qui me plait beaucoup.
Comme beaucoup le savent, nous avons eu notre fils François en juin 1999. Lui aussi est passé par Saint-Jo. Quand il a fallu choisir une école pour ses humanités, la question ne s’est même pas posée. C’était d’office Saint-Jo ! François a choisi lui-même de faire ses humanités en immersion néerlandais. Il est sorti en juin 2016 de la plus belle des manières : avec le prix d’excellence !
Aujourd’hui, il termine son 3ème bac en ingénieur civil à Louvain. L’an prochain, il entamera le master en ingénieur civil, option informatique.
En Septembre 2020, ce sera au tour de sa sœur de faire connaissance avec Saint-Jo.
Pour nous, c’est réellement une histoire de famille.
Tous les 3, nous avons hâte de retrouver nos amis Saint-Jo lors de la fête organisée pour les 175 ans. Alors, rendez-vous le 20 septembre 2019 !

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *