Jadot Sébastien

JOUR J-98 : Témoignage de Sébastien Jadot sorti en 2002.
Bonjour à tous, 175 ans pour un établissement, waw ! Que de périodes traversées, de professeurs et d’élèves ayant laissés leurs traces sur le sol de cette école. Et quand on y repense, beaucoup de souvenirs, de rencontres resurgissent de notre mémoire. Après avoir compté, cela fait 17 ans déjà pour moi que j’ai quitté cet environnement d’apprentissage après y avoir déposé pour la première fois mon petit cartable. A cette époque, mon grand-père, ayant été lui-même professeur et
directeur de cette école, m’avait dit : tu verras, tu signes pour un bon bout de temps mais cet apprentissage de la vie est un chemin essentiel pour devenir quelqu’un de bien et de pouvoir
réaliser tout ce que tu aimes.
Et ce temps, quand on y repense, passe tellement vite.
Après ces trois années passées en maternelle pour apprendre « la débrouille », ces six années de primaire pour apprendre à lire et écrire. Et ces six années en secondaire pour me diriger et me fournir le bagage nécessaire à l’apprentissage de mon tracé futur. Je ne peux garder que de
bons souvenirs et de belles rencontres de mon passage à Saint-Jo.
Après l’obtention de mon diplôme de l’enseignement technique, j’ai décidé de m’inscrire à la Haute Ecole de Pierard à Virton pour débuter, en 2002, mes études d’ingénieur industriel en électromécanique. Et oui, beaucoup de on-dit sur le fait d’être en technique ne te permettra pas
de suivre ce nouveau chemin. Mais, poussé par mes anciens professeurs, je l’ai fait, comme beaucoup d’autres je dirais, et nous y sommes arrivés. Quatre années plus tard, je suis sorti de ces études avec distinction. Comme quoi, les bruits de couloirs ne doivent pas prendre le dessus. Il faut suivre son objectif. Certes avec des hauts et des bas mais quand on veut ! on peut !
Et donc me voilà en 2006, avec un joli bout de papier. Plus qu’à, comme on dit ! Il faut trouver un job et poursuivre sa route ! C’est donc en septembre 2006, que je signe mon premier contrat, dans ma société actuelle A+P Kieffer Omnitec, au Grand-Duché du Luxembourg. Société
spécialisée dans les installations techniques et énergétiques en bâtiments tertiaires et industriels. Sur ce papier, il est noté assistant technique, quel mot vague pourrais-je dire. Mon
métier consistait, à cette époque, par la réalisation de plans, de dimensionnements de réseaux hydrauliques, de choix et de commande de matériel. Un métier très attractif et très varié. Un jour, tu conçois des installations pour du chauffage, le lendemain pour du sanitaire et un autre jour pour de la ventilation. Et puis, d’années en années, tu essayes et surtout tu parviens à grimper les échelons. Me voilà maintenant, chargé d’affaire adjoint. Mon quotidien actuel, gérer ces chantiers de plusieurs millions d’euros avec des équipes de monteurs, d’assistants techniques et surtout, la mise en place de techniques toujours plus économiques et écologiques.
J’espère donc poursuivre ce beau bout de chemin qui a débuté voilà 35 ans maintenant.
Alors, l’école ne m’a pas apprise que mon métier mais aussi la vie au quotidien. Mes premiers amours et première déception. Mais aussi de trouver ma moitié, et maintenant me voilà marié depuis presque 10 ans et papa de trois merveilleux garçons. La page tourne, c’est maintenant à
mon tour de les guider sur le chemin de la vie.
Mon passage à Saint-Jo m’a permis, aussi, de rencontrer de chouettes amis et de prendre part à un mouvement de jeunesse, le Patro de Ciney. Un second lieu d’apprentissage de la vie.
Pendant plus de vingt ans, j’ai pu partager des souvenirs gravés à jamais et garder des amis toujours présents. Certes, nos vies ne nous permettent pas de nous croiser régulièrement mais l’amitié est toujours là.
Il est toujours très agréable de recroiser un ami de l’époque, un voisin de classe, un professeur et de se remémorer des souvenirs, un fou rire du coin du bureau, un verre partagé lors du bal de la fancy-fair. De l’entraide lors des journées sportives, des classes vertes, des classes de
neige, du voyage de rhéto…
Je pense que je pourrais en ajouter mais alors nous entrons dans des lignes et des lignes de lecture. Alors poursuivons, ensemble, continuons de faire évoluer cet établissement qui chaque année amène des centaines d’élèves sur le chemin du travail ou des études supérieures.
Je tenais également à remercier les personnes nous permettant de partager ces quelques beaux souvenirs et parcours aux travers de ces témoignages.
A bientôt,
Sébastien Jadot

Leave a Reply +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *